Assurance emprunteur : les pièges à éviter

Le financement d’un achat immobilier, notamment pour les primo-accédants, passe dans la majorité des cas par le recours à un crédit immobilier. Il est exigé à ce titre de souscrire une assurance emprunteur. Les contrats d’assurances prêt immobilier proposés par les banques et organismes prêteurs se révèlent coûteux, il convient donc de repérer les principaux écueils à éviter. 

Soyez vigilant sur les taux et la quotité de l’emprunt 

En obtenant un emprunt auprès d’un organisme bancaire, la souscription d’une assurance crédit immobilier sera demandée dans la majorité des cas. L’établissement concerné vous proposera alors sa propre assurance emprunteur fondée sur le principe de mutualisation des risques. Pour savoir si celle-ci est avantageuse pour vous, réclamez toujours la plus grande clarté à votre banquier concernant le taux de l’emprunt et la quotité proposés. Le TEG (Taux Effectif Global) est à connaître impérativement. Il vous permet de savoir quel est le coût total de votre prêt. Par ailleurs, la quotité d’assurance – autrement dit, la répartition de la couverture entre co-emprunteurs – peut augmenter drastiquement le montant de votre prime d’assurance. Demandez à votre banquier de vous conseiller sur la quotité à choisir selon votre situation financière. 

Vérifiez les garanties figurant dans votre assurance emprunteur 

Pour ne pas vous faire piéger en signant une assurance crédit immobilier, pensez à en vérifier certaines clauses notables. En cas de décès ou d’invalidité, la prise en charge du prêt doit tout d’abord porter sur l’intégralité de son échéance. Il est ensuite important également de vérifier si l’assurance évoque un délai de carence, ou si elle contient des exclusions de garanties. Lisez attentivement les modalités spécifiques. Assurez-vous également que toutes les garanties proposées vous sont indispensables : si ce n’est pas le cas, demandez à ce qu’elles soient retirées du contrat, sachant que les garanties décès et PTIA sont exigées a minima. Un remboursement forfaitaire (plutôt qu’indemnitaire) apparaît enfin comme plus avantageux. 

Ne payez rien aux banques en cas de refus 

Gardez à l’esprit que vous n’avez aucune obligation à accepter le contrat d’assurance emprunteur proposé par la banque auprès de laquelle vous réalisez votre emprunt immobilier. Vous êtes en droit de comparer les offres des autres assureurs indépendants disponibles sur le marché, et de choisir celle qui vous convient le mieux. Votre banque ne saurait dans ce cas vous faire payer des frais quelconques. La loi dispose que le choix de l’assurance vous appartient, à condition que le principe d’équivalence des garanties soit respecté. De la même manière, un organisme bancaire ne peut modifier votre taux d’intérêt, une fois le contrat signé, si vous refusez son assurance ! 

Faites des économies avec la délégation d’assurance emprunteur

Le meilleur moyen de ne pas vous faire piéger en souscrivant une assurance emprunteur inadaptée est de ne pas vous limiter à l’offre soumise par votre banque de prêt selon votre profil. La loi Lagarde de 2010 autorise tous les particuliers à avoir recours à la délégation d’assurance emprunteur. Il s’agit de passer par un autre organisme pour obtenir une assurance prêt immobilier à un tarif plus avantageux et personnalisé en fonction de votre profil. Dans ce cas, vous êtes tout à fait autorisé à accepter cette offre, à condition toutefois que les garanties soient au moins équivalentes à celles figurant dans le contrat d’assurance formulé par votre banque de prêt. Dans de nombreux cas, le choix d’un assureur externe permet de réaliser des économies importantes sur le montant de vos cotisations, en particulier si vous êtes jeune et en bonne santé.

Pour l’emprunteur, futur propriétaire d’un bien immobilier, négocier une assurance au meilleur prix est une nécessité. Un courtier (éventuellement en ligne) est un professionnel qui peut vous faire bénéficier de toute son expérience dans ce domaine. En fonction de votre profil, il pourra vous suggérer une assurance prêt immobilier au tarif le plus juste. Vous pouvez également regarder du côté des comparateurs en ligne.